Je prends des risques calculés

Lorsque j’étais petit, je rêvais que je pouvais voler, mes rêves étaient très clairs, je ressemblais à un oiseau et je volais quand je le souhaitais pourtant quelques fois, je n’arrivais pas à décoller et cette situation embarrassante pour un oiseau me réveillait!

Mon rêve s’est concrétisé

Pour mes 18 ans, mes parents m’ont offert un duo en parapente, j’ai adoré, je me sentais léger comme une plume et j’aurai voulu que ce baptême dure des heures.

J’étais bien dans le ciel et j’ai repensé à tous les rêves que j’avais fais étant enfant.

C’est ce jour là que j’ai décidé que je volerais dès que je le pourrais.

Ma technique à ce jour est différente, je suis un plongeur de l’extrême, je saute dans un petit bassin à plus de 10 mètres de haut.

J’ai vu ce sport lors d’une émission sportive à la télévision et j’ai su que c’est ce que je voulais faire.

J’ai pris des cours, je me suis entrainé et aujourd’hui, je suis un des meilleurs plongeurs extrêmes.

Le premier saut a été magique

Je prend des risques calculés

La première fois que j’ai sauté, mon cœur a failli se décrocher, j’avais peur mais j’étais heureux de pouvoir le faire, ces deux sentiments se mélangeaient pourtant ils sont contradictoires!

Mon plongeon me permet de voler pendant quelques secondes et je suis heureux, j’envisage de faire du parachute ascensionnel mais je vous tiendrais au courant quand j’aurai sauté quelques fois.

Ma vie va se passer dans les airs et le petit garçon que j’étais avait raison de vouloir voler!

Leave a comment

(*) Required, Your email will not be published